Loading...
fr

Blogs

JPASSIBO
FUN
RECHERCHE BONNE RENCONTRE SUR GRENOBLE ET LA REGION JAIME
JPASSIBO Oct 12 '14
marytrans
j'aime les godes mais je préfère les queues 
marytrans Sep 29 '14
marytrans
inviter pour un anniversaire j'étais loin de me douter que j'étais le cadeaux...

après un apéro bien arrosé chez un collègue de travail de mon chéri,il commence a remercier mon homme pour le cadeaux en me regardant et en me disant et oui ma chérie tu es mon cadeaux.

je sais pas quoi dire je suis surprise et a la fois excitée il sort sa queue et la présente devant moi en me demandant de le sucer mon chéri me fait signe de la tête de le sucer .je suis gêner sa femme est la aussi mais tout le monde est au courant sauf moi.je joue le jeux je prend sa queue dans ma main et je commence a le masturber pour la rendre plus dure je la sent grossir dans ma main que je la met dans ma bouche et je commence a le sucer lentement et longuement.les invités sont autour de moi et me regarde en me disant de bien le sucer et de tout avaler ce qui m'excite un peu plus.sa queue est bien raide et laisse coulé un petit jus amer dans ma bouche ma bouche est très humide je le suce bien qu'il laisse sortir quelques râlement de sa bouche tout le monde est excité et attend de le voir jouir je sent sa queue se raidir de plus en plus et je reçois une giclé de sperme au fond de ma gorge en grande quantité que je n'arrive pas a tout avaler d'un coup j'ai la bouche pleine de sperme bien gluant et bien âpres le sperme glisse lentement dans ma gorge pendant que je continu a le sucer sa queue est enduit de sperme que je déguste avec ma langue bien charger de foutre j'en laisse pas une goutte je le lèche pour la nettoyé et la remettre dans l'emballage quand il commence a chanter joyeux anniversaire et tout le monde viens m'embrasser sur la bouche encore pleine de sperme pour savouré son nectar pour finir en partouze tout le monde ma sodomisée pour me récompensé c'est une soirée que je n'oublierai pas prête a recommencé 




marytrans Sep 27 '14 · Voter: 5
marytrans
je suis épilée en intégral pour plus de sensualité et donner plus de plaisir a mon partenaire.

me sentir femme et sexy pour recevoir des grosses queues bien lisse 

marytrans Sep 20 '14 · Voter: 5 · Commentaires: 3
marytrans
voila le style de queue que j'aime bien grosse et bien juteuse



marytrans Sep 15 '14
penelope_tv

C'est fait !

Pour la première fois je me suis lancée et suis sortie seule au Cap d'Agde en cette belle soirée d'Août.

 

Il faut dire que j'avais bien ficelé le tout et ma soirée s'annonçait plutôt bien...

Au programme, plage de fin d'après-midi sur la célèbre baie des cochons, début de soirée au château de Tredos pour une spéciale Tgirls, fin de soirée dans le village naturiste là où le vent me mène…

 

1. La baie des cochons

Vers 17h30, je me rends donc sur cette fameuse plage dont j'ai déjà beaucoup entendu parler.

La plage est bondée et chacun attend la levée de camp des maîtres nageurs sauveteurs à 18h pour lancer le bal.

Première surprise, moins de vieux cochons que prévu et beaucoup de couples hétéro et gay qui bronzent, se caressent gentiment ou se baignent. Des hommes seuls arpentent déjà les dunes derrière à la recherche de quelques exhibitions cachées.

Il fait vraiment beau et chaud et chacun a l'air peu soucieux de son voisin.

 

J'ai pris le parti d'y aller nue comme tout le monde, ce qui ne laissera bien entendu aucune ambiguité sur mon véritable sexe...

En revanche, mon maquillage, mon joli vernis sombre sur mes pieds et mains, ma chaînette au pied, mon paréo sur l'épaule et mes mules à talons ne laisseront aucun doute aux moins avertis.

 

Je ne laisse pas indifférente c'est sûr, et beaucoup d'hommes se retournent sur mon passage.

Je choisis tranquillement ma place, assez proche des gay mais pas trop non plus car je préfère être entourée de couples et hommes en même temps.

Un homme avec son épouse me regarde avec insistance, je décide de me coller à eux; il faut dire aussi qu'il n'y a pas beaucoup de place !

Le soleil est bon et j'avoue être déjà bien excitée par tous ces gens autour de moi.

 

Monsieur me regarde avec insistance mais il n'est pas le seul dans le coin.

C'est pourtant sa femme, une jolie dame assez bcbg d'une cinquantaine d'année, qui m'interpelle et me propose que son mari m'enduise gentiment de crème solaire car je suis blanche !

Je me retourne, sors mon tube et le tend à son mari qui semble un peu fébrile à l'idée de m'enduir de crème :)

Allongée, il me masse doucement les épaules, le dos, les fesses, le tout sans excès.

Je me retourne à sa demande et il m'enduit le torse, le ventre, les jambes. Il termine très rapidement par mon sexe à priori troublé aussi par la situation. Sa femme en revanche l'incite à "bien me protéger" et lui demande de ne pas hésiter sur mon entrejambes.

Il appuie à nouveau sur le tube et me masse plus franchement entre les jambes, le haut de mes cuisses, mon anus, mes testicules puis ma queue. C'est un peu plus facile à enduire car je bande désormais, aux yeux et à la vue de tous, à commencer par mon couple voisin.

 

Jean, c'est son prénom, arrête ses massages et reprend sa place auprès de sa femme qui est visiblement très excitée par la situation. Je reste allongée sur le dos et les vois s'embrasser, chuchoter et j'imagine bien y être pour quelque chose !...

Il bande et Evelyne sa femme le masturbe tranquillement.

 

Quelques minutes passent sans dire un mot et le spectacle sur la plage est fascinant.

Les gardes ont quitté la plage, à droite à gauche, des groupes apparaissent au beau milieu de la plage puis se défont, puis recommencent au milieu de l'eau, puis dans les dunes.

Je suis partagée entre l'envie de voir, et l'envie de faire...

Le bukkake je n'ai jamais fait mais si quelque chose me fait fantasmer c'est bien ça : avoir des dizaines d'hommes autour de moi prêts à bander et jouir sur moi.

 

Je reste à ma place et profite pour l'instant du soleil, c'est tellement bon.

La plage est toujours bondée, mes voisins sont à l'affut de mes moindres faits et gestes.

C'est Evelyne qui fait à nouveau le premier pas et me demande si l'on peut se rapprocher. Je n'ai pas vraiment l'envie ni le temps de dire non !

 

Jean se retrouve collé à ma serviette, Evelyne est de l'autre côté de son mari. On échange quelques politesses puis Evelyne demande à son mari s'il souhaite me caresser encore. C'est n'est pas vraiment une question, et sans attendre la réponse, il commence à me caresser doucement les cuisses, puis ma queue qu'il fait rapidement gonfler.

Je ne bouge pas et le laisse faire; il est visiblement très excité et sa femme a pris sa queue en main, queue qu'il a assez volumineuse. Nos voisins directs de serviette n'en perdent évidemment pas une miette et d'autres couples ainsi qu'un homme seul se caressent gentiment en nous regardant. Je me rends compte de l'attrait que nous portons réellement quand je vois un homme d'une soixantaine d'année la queue dure à la main se poster seul debout face à moi.

Jean lui se fait plus insistant, il me branle lentement et s'est rapproché de moi. Je sens sa queue dure contre ma cuisse ce qui n'est pas pour me déplaire. Sa femme est contre lui dans son dos, elle semble le stimuler... Je décide de ne pas rester passive comme je l'étais et me redresse à côté de lui, j'ai très envie de le sucer. Ma main prend sa queue, puis je la prends dans ma bouche.

Visiblement il est comblé, sa femme aussi. Sa queue est bien raide et chaude et là je n'ai qu'une seule envie, le faire jouir. Tous deux me caressent la queue. Quelques minutes suffisent pour que Jean me demande de faire plus doucement.... je le regarde dans les yeux et il comprend que je n'ai pas vraiment l'intention d'arrêter. Entre temps, non seulement l'homme seul s'est encore rapproché - je peux voir sa queue à côté de celle que je suis en train de sucer - mais d'autres, de nombreux autres hommes sont arrivés entre temps ! Il y a au bas mot une dizaine d'hommes attroupés autour de nous, la queue à la main. Les serviettes qui m'entouraient ont quasiment disparu.

Je décide de continuer à m'occuper de Jean exclusivement; il aime, me tient la tête et me fait prendre sa queue entièrement en bouche. Je suis à genoux, lui toujours allongé, et derrière moi, certains ne se gênent pas pour me toucher les fesses, le dos, la nuque.

Jean pousse un long soupir et repousse ma tête; visiblement il veux jouir mais pas dans ma bouche. J'avoue ne pas être mécontente de moi et préfère qu'il fasse sur moi plutôt que dans ma bouche. J’ai envie de continuer à sucer et ne veux pas que chacun s'imagine que je vais avaler du sperme pendant 2 heures !

Il tient sa queue face à moi et lâche alors plusieurs giclées de suite sur mon torse et mon cou. Je prends sa queue et frotte mes joues contre pour lui témoigner de ma gratitude et soumission.

Evelyne lui caresse les couilles, Jean a la main droite entre les cuisses de sa femme pour éviter probablement les débordements avec tous ces hommes insistant autour de nous...

Je n'ai pas vraiment le temps de réfléchir quand Jean se rassoit; une bonne de douzaine de queues raides sont autour de moi.

Je reste à genoux et masse les couilles de mes différents assaillants avec mes deux mains. Je demande à mon couple préféré de surveiller mes affaires et commence à masturber ce que j'ai sous les yeux.

J'avoue ne pas avoir envie de faire n'importe quoi et préfère commencer à branler gentiment ces messieurs pour qu'ils se fassent du bien ainsi.

Un joli black se présente pourtant devant moi, et l'excitation aidant je lui lèche les couilles puis fait quelques aller / retour avec sa grande queue dans ma bouche.

Au même moment je sens quelqu'un éjaculer sur mon dos puis me caresser le dos avec son liquide chaud. Je laisse faire sans savoir qui fait cela et j'adore.

Je suis très excitée et ma queue est là pour en témoigner. De nombreux hommes veulent me branler et je me laisse faire sans hésitation.

Certain aventurent des doigts près de mon anus mais découvrent mon rosebud rouge bien enfoncé en moi... simple précaution.

Je demande au black de se retirer pour éjaculer; il entend bien et les autres assaillants aussi ce qui évite toute confusion : je suis là pour recevoir sur moi.

Ce ne sera pas long, je reçois plusieurs jets sur les joues et la bouche aussitôt.

Je prends un plaisir énorme à faire plaisir à cet homme. Je vois une quinzaine ou peut-être plus encore prêts à se faire sucer à côté de moi.

Tous bandent et attendent leur tour.

J'essuie avec ma serviette le sperme de mon beau black et il se retire tout de suite.

Evelyne et Jean sont toujours à mes côtés, visiblement bien excités par la situation.

Un beau gars d'une trentaine d'années est maintenant face à moi et me dis ne pas vouloir se faire sucer. Je le branle quelques secondes et le fais venir immédiatement sur moi. Il crie de plaisir et lâche plusieurs grosses giclées contre ma bouche. C'est délicieux.

Visiblement il est plus consciencieux que les autres et l'essuie lui-même !...

Au même moment je sentais un homme jouir dans mon cou sur ma gauche. Je ne l'avais même pas capté mais à priori il a aimé ça !

Je ne sais pas combien d'hommes se sont lâchés sur moi alors mais j'imagine une petite quinzaine. Certains sur mon dos, d'autres sur mes cuisses et ma queue, d'autres encore plus courageux sur mon visage sans que je ne les branle puisque j'avais déjà les mains ou la bouche occupée.

Je viens de jouir sans m'en rendre compte avec toutes ses mains qui m'ont excité et branlé.

J'arrêt quand mon couple protecteur me dit vouloir quitter la plage.

Beaucoup d’hommes étaient encore là. Cela faisait un peu fin du monde et morts de faim mais de nombreux hommes se sont littéralement finis sur moi quand j'ai commencé à bouger pour faire comprendre que j'allais partir.

Bien entendu j’ai laissé faire et j’avoue que sentir tous ces hommes se faire plaisir sur moi ont mis le feu en moi. J’ai pris ma queue en main et me suis masturbée encore sous les giclées de ces messieurs. C’était délicieux.

Vers 19h15, trois ou quatre hommes étaient à mes côtés encore quand je décidais d’arrêter là…

Un couple était là parmi les hommes restant; elle masturbait son mari et lui la tenait pour éviter les assauts des quelques hommes autour.

D’un signe j’ai compris qu’il finirait bien dans ma bouche. Je me suis approchée de lui à genoux et l'ai sucé. Sa queue était énorme et visiblement il prenait du plaisir sous mes coups de langue.

Il a vite joui, un peu dans ma bouche et surtout sur mon visage. Son sperme était délicieux et j'étais à mon comble.

Je me suis relevée après m'être essuyée, puis j'ai filé dans l'eau. Mon corps était enduit de sperme et malgré l’excitation que cela me procurait le bain était libérateur.

 

La célèbre baie des cochons venait de tenir ses promesses.

Ne restait plus qu'à se préparer pour la suite...


2. Le chateau de Tredos - A suivre

penelope_tv Aoû 19 '14 · Voter: 4.67 · Commentaires: 7 · Tags: bukkake, gangbang, rosebud, sorties, plage, exhib, cap d'agde
Claire Admin
Bonsoir mes chéri(e)s !

Et oui, la période tant attendue des vacances arrive enfin ! Et s'il fallait résumer d'un mot ce moment magique où l'on se dit qu'on est en vacances, ce mot serait "COURT"... Tellement qu'il faudrait même deux mots pour le qualifier : "TROP COURT"
Ce moment précis où l'on quitte pour une, deux, trois semaines ou un mois notre lieu de travail (je devrait dire  torture puisqu'il nous est pratiquement impossible d'y vivre notre passion) et où l'on se dit : "ça y est... Je suis en vacances !!!". Ce moment donc est tellement court qu'en fait, on n'est vraiment en vacances qu'à cet instant précis. En effet, dès qu'on a commencé à réaliser qu'on y est, le lent décompte des jours de farniente restant commence...
Décompte qui nous conduit toutes et tous à finalement nous dire "profitons-en !!!"
Malheureusement, la période des vacances signifie également celle de nombre de clubs, de lieux de rencontre et tout autant d'amants ou d'ami(e)s. Et oui, chacun a droit à des vacances et chacun en prend à peu près à la même période. Qu'à cela ne tienne ! Les vacances seront bonnes pour peu qu'on le veuille ! Pour peu que VOUS le vouliez ! Et s'il faut, pour un temps, oublier que nous sommes des femmes qui aiment leur condition duale au point de sauter sur la moindre occasion de faire jaillir cette beauté qui est en nous, et bien oublions-la et passons ces quelques moments rares dont nous disposons avec notre famille.
Aussi, je vous souhaite à toutes et tous de bonnes, très bonnes, excellentes vacances. Puissiez-vous revenir de vos lieux de villégiature la tête emplie de souvenir et d'envies (coquines ou pas). Puissiez-vous, à votre retour, avec ce plaisir immense qui est le nôtre, redécouvrir cette femme qui est en vous. Puissiez-vous enfin vivre librement votre passion à votre retour. Et pour celles qui ne savent pas comment annoncer ce penchant à leur épouse adorée, puissiez-vous trouver le moyen de le faire.

Je vous embrasse toutes et tous tendrement.

Claire



P.S. La photo avec la robe bleue est là pour un garçon que j'aime bien et qui adore ça...
Claire Jul 23 '14 · Voter: 5 · Commentaires: 1 · Tags: vacances
Claire Admin
Bonjour mes chéri(e)s !

Une fois posée la question en titre, il me fallait y répondre le plus objectivement possible.
Donc, que suis-je ?
Longtemps, je fus UN travesti. En fait, cela a duré certainement une grande partie de ma vie (au moins la moitié). Pourquoi ? Tout simplement parce que isolé (je mets le masculin volontairement), je pensais être assez unique. Je ne faisais, comme beaucoup de travestis, que m'habiller en femme. De loin (très loin), on aurait pu croire que j'en étais une mais dès qu'on s'approchait suffisamment, l'illusion disparaissait comme la rosée du matin au soleil. Envolée donc, cette femme que je rêvais de devenir !


Et puis, internet est arrivé. J'ai alors commencé à mener des recherches. Recherches qui m'ont d'abord conduite sur un site que je n'oublierai jamais : TVQ (travestis Québec).
Ce site, aujourd'hui disparu m'a ouvert les yeux. Non ! Je n'étais pas seule ! Il existait à travers le monde des tas de personnes comme moi !!! Elles vivaient alors le même dilemme que moi : étaient-ils (elles) des hommes déguisés en femme ou étaient-elles (ils) des femmes à part entière lorsqu'ils (elles) se transformaient ?

J'ai appris, grâce à ce site qu'en fait, je n'étais rien moins qu'une femme (ou un homme, c'est selon) à temps partiel ! 100% homme (avec quelques détails en moins, j'y reviendrai) lorsque je n'étais pas "transformé". Et 100% femme (avec un détail en plus) lorsque j'étais "transformé".

L'homme que j'étais a alors pris une décision. Puisque la crédibilité de la femme que je devenais était primordiale, il fallait me débarrasser de quelques détails "encombrants". Je me suis donc rasé puis, me rendant compte que le rasage ne durait pas assez à mon goût, j'ai commencé à m'épiler. J'ai pris des leçons de maquillage, j'ai commencé à acheter des vêtements, des dessous, des chaussures. En fait, j'ai utilisé au maximum cet endroit magique qu'est internet pour affiner et parfaire la femme que je devenais de temps à autre.

Et le résultat ne s'est pas fait attendre, plus j'avançais dans cette démarche, plus je devenais cette femme que je voulais être.

J'ai alors recherché des espaces où il serait possible d'exposer le résultat du travail accompli et y ai posté mes photos. Et là, la magie a opéré ! Les contacts se sont multipliés, j'ai trouvé des amis et des amies sincères et fidèles. J'ai également trouvé des amants extraordinaires. Amants d'un soir ou d'une période donnée. Tous étaient animés par la même passion : ils aimaient les travestis et voulaient le leur montrer aussi souvent qu'il était possible ! Tous adoraient les caresses que Claire leur prodiguait. Tous aimaient ce corps que Claire leur offrait ! Et tous en redemandaient !

Ceci étant, et en guise de conclusion à ce billet, je dirais que je ne me considère plus comme un travesti. Non ! Je ne suis plus un travesti. Je suis une transgenre. Une personne au sexe, comment dire.... ALTERNATIF ! Le terme exact pour désigner nombre d'entre nous. Car en fait, je suis amoureux fou de mon épouse qui partage avec moi cette passion dévorante qui m'anime et qui l'accepte sans réserve. Mais en même temps, Claire est toujours là, tapie dans l'ombre et prête à surgir à la moindre occasion ! Claire est une femme. Elle vit en moi ! Elle est en quelque sorte locataire du mec que je suis le plus souvent. Et lorsqu'elle peut sortir, je lui laisse toute la liberté dont elle a besoin pour s'épanouir.

Voilà qui est Claire. Claire n'est pas un ou une travesti(e). Claire est VRAIMENT une femme. Simplement, elle ne se manifeste que lorsque le besoin (car il s'agit vraiment d'un besoin) s'en fait sentir. Et Claire est tellement femme qu'elle ne regarde que les hommes lorsqu'elle se libère. Claire aime s'offrir à un garçon lorsque, libre, elle peut être celle qu'elle veut.

Je vous embrasse toutes et tous tendrement.

Claire

Claire Jul 20 '14 · Voter: 5 · Commentaires: 13 · Tags: transgenre, travesti, femme
Claire Admin

Bonjour mes chéri(e)s !


Comme le titre le dit clairement, dans cet article, il va être question de hauteur. Pas d'altitude ! De hauteur... Et, comme à l'accoutumée, j'aimerais vraiment que vous apportiez votre grain de sel, comme le dit si bien ma très belle Chriss que j'embrasse au passage. (sourire)


Donc, je vais vous parler de hauteur...
... De talons !

Les chaussures de femme sont légion. Contrairement aux garçons, nous avons un choix illimité de formes, de coupes, de talons, de plateformes... Etc, etc...

Mais quel plaisir, n'est-ce pas, de passer ces merveilleux escarpins qui nous manquent tant lorsque, contraintes par la norme, nous portons nos vêtements de garçon. Quel bonheur d'enfin pouvoir laisser libre court à la sublimation de nos pieds à l'élancement de nos jambes, à la beauté que procurent des talons de 12 cm à nos gambettes voilées d'un fin nylon.

Je ne conçois pas de m'habiller sans avoir au préalable choisi quels escarpins je vais porter. Ma tenue en est même totalement dépendante. Telle paire s'adapte à telle jupe ou telle robe de telle couleur et il n'est pas possible pour moi, de me vêtir sans être certaine que mes escarpins seront parfaitement coordonnés à ma tenue. Du moins, c'est ma tenue qui doit être coordonnée à mes chaussures.

Peu importe la hauteur du talon ou sa forme. Dès lors que mes escarpins ont trouvé tenue à leur pied, je sais que je serai belle et que je pourrai me présenter au monde ainsi.

Mais, normalement, il était question ici de hauteur. Donc, de talons. Personnellement, je porte toujours des talons de 12 cm minimum. De préférence des talons aiguille. Je suis une grande fan du petit claquement sec qu'ils produisent sur le carrelage d'une cuisine ou d'une terrasse, sur le béton ou sur le bitume d'un trottoir. Lorsque je marche, j'essaye toujours de m'écouter. J'en suis à la limite du fétichisme... Peut-être même, en suis-fétichiste (rires). Mais j'aime ce bruit et j'aime mes jambes quand elles sont mises en valeur par la hauteur d'un talon vertigineux (j'ai de très beaux escarpins et de très belles sandales avec un talon de 15 cm).

Le seul problème en fait, c'est que les talons hauts me rendent très grande car je mesure déjà 1.90 m sans eux. Imaginez donc Claire avec des talons de 15 cm... Un jolie fille de 2.05 m de haut, ça perche !!! (rires) Et il semble que certains garçons reculent devant une telle taille. Qu'à cela ne tienne, j’aime les talons hauts et je ne vais sans doute pas arrêter d'en porter pour un détail aussi insignifiant (sourire).

Et vous mes chéries... Qu'en est-il de vos goûts en matière de chaussures ? Qu'aimez-vous porter. Êtes-vous talons hauts, mi-hauts ou chaussures de type ballerines ?

Si nous en discutions vous et moi ? Vous avez une idée de mes goûts, échangeons sur les vôtres. Qu'en pensez-vous ?

Je vous embrasse tendrement

Claire


Claire Jui 18 '14 · Voter: 5 · Commentaires: 8 · Tags: talons aiguille, vêtements, allure, sexy
Pages: «« « ... 8 9 10 11 12
Pubs