Loading...
fr

Blogs

Résultats pour: "travestie"
Robin29396
J'en ai rêvé depuis longtemps et j'ai pris mon courage à 2 mains en allant dans un sauna échangiste.

C'était hier après-midi, à Nice: il se nomme "Azur Sauna" (très original le nom par rapport à l'emplacement); la réceptionniste était très accueillante, mais comme ce fut la première fois que j'y allais, j'ai présenté ma carte d'identité: j'ai beaucoup de chance, comme j'ai 19 ans, j'ai payé moins cher (10 € au lieu de 15 €)

Bref, je descendis, avec seulement une serviette autour de moi, je prenais une douche, et c'est là que je rencontra une travestie brésilienne, et nue: on se disait bonjour, mais on était tellement attiré l'un et l'autre. Alors, je commençais à la prendre dans mes bras, à la caresser, on s'embrassait langoureusement, avant que je téte ses seins. Voulant la prendre sauvagement, on se rendit dans un coin câlin: elle a commencé à me sucer la queue et......Oh mon Dieu, quel délice: elle savait bien sucer. Ensuite, je lui ai enlevé son string et j'ai sucé sa belle chatte: c'était.......hmmmmmm délicieux. Je mis ma capote et je commençais à la baiser sauvagement dans tous les sens, que ça soit en levrette ou en missionnaire. Comme elle voulait avaler ma semence,  on s'est mis en 69: j'adore cette position car je peux à la fois lui bouffer le clito, la doigter et lui mettre une fessée: c'était le paradis. Elle avala ma semence, puis ce fut à mon tour d'astiquer son minou pour boire ce délicieux nectar: franchement, j'ai adoré ce moment; ça a duré 10 à 12 minutes.

Puis, je me suis reposé: je suis allé au hammam, puis au sauna, puis dans le jacuzzi. Et c'est là que je voyais une belle travestie, française, avec une petite robe rouge en dentelle, un soutien-gorge et un string. Je mattais son petit cul, mais je voyais qu'elle était timide. Alors, je me rendis dans une cabine pour regarder un film X: c'est alors qu'elle m'aborda. Elle me demandait si ça me dérangeait qu'elle était habillée en femme et je disais "non" car j'aime ça; elle commença par me sucer la queue; puis, on s'embrassait langoureusement; elle me demandait si je voulais la baiser, et oh que oui, j'en avais envie. J'ai alors enfilé une capote, ça ne voulais pas rentrer car sa chatte n'était pas assez dilatée. Alors, elle s'est mis du lubrifiant, puis, je l'ai doigté avec 1,2,3 puis 4 doigts, puis je lui enfoncé un gros pot de gel (en guise de gode car elle en avait pas), tandis qu'elle prenait du Poppers (honnêtement, je prends pas ça car je déteste ce produit). Mission accomplie: j'ai pu la pénétré, d'abord doucement, puis sauvagement, tandis que je lui donnais des fessées, comme des coups de reins, tout en l'insultant: une vraie salope très excitante. Je l'ai baisais en levrette, tout comme en missionnaire; là aussi, ça a duré 10 à 12 minutes. À la fin je l'embrassais sensuellement, puis j'ai léché sa chatte: au début, elle hésitait pour que je le fasse, puis elle s'est laissée faire: hmmmmm quel délice.

Ce fut une très belle expérience, j'ai pris mon pied et je peux vous assurer mesdames qu'elles ont apprécié et qu'elles ont jouis

Robin29396 Aoû 27 '15 · Commentaires: 2 · Tags: bite, libertin, salope, travestie, sauna, baisse
claudec2

La nature ça m'a toujours fait de l'effet. J’aime la caresse du vent et la chaleur du soleil qui électrise mes sens. Dès que je trouve un petit coin agréable, je ne résiste pas à l’envie d’exhibe et de me dénuderen pleine nature

 

Tout à mes pensées érotiques, je me baladais tranquillement quand arrivant à la lisière de la forêt, je découvre cet endroit charmant.

 

Face à ce tas de bois, le désir monte. J’imagine le bûcheron réalisant ce dur labeur. Il est là, il me regarde, nos regards se croisent. Je devine sous son pantalon un dard tendu Je m’approche, je l’effleure, je le déboutonne pour le libérer de sa cage trop étroite. Je butine ce gland gonflé, je le gobe et l’avale. Toute excitée, je mouille. Il va et vient tout au fond de ma gorge. Il explose dans ma bouche, son nectar me rempli les amygdales. J'aime quand ça coule le long de ma bouche et entendre ses râles de plaisir quand il se vide sur moi. Ca me rend extatique, mon corps devient lourd et chaud de bonheur. C’est tellement bon, son jus est si sucré.

 

Il me relève, se colle derrière moi. Ses mains rugueuses pétrissent mes seins. Lentement elles glissent, râpant mon corps, caressent ma croupe…

 

Soudain, la sensation bizarre d’un regard fixé sur moi, je me retourne. Là, à quelques mètres, un homme bien réel sur sa moto m’observe, visiblement très excité. Depuis combien est-il là ? Je ne sais pas, pris dans mon rêve, je ne l’ai pas entendu arriver.

 

Le regard brillant, d’un pas assuré il s’avance vers moi. Tous mes sens à vif, une intense excitation m’envahie. Déjà soumise à tous ses désirs, tout mon corps aspire au plaisir. Je sens son souffle, il se colle contre moi, ses mains m’explorent. Son dard effleure ma raie, s’aventure dans ma vallée intime. Le désir est intense. Instinctivement, je m’ouvre, me cambre toute offerte. Il effleure puis caresse ma rondelle d’amour. D’une douceur virile, il m’écarte lentement ce pieu tendu me pénètre. Agrippé à mes seins, il va et vient jusqu’au fond de mon intimité. Je suis au bord de l’explosion …Il se vide, râle de plaisir.

 

Tous mes sens s’emballent. Emportée dans un tourbillon de jouissance c’est un feu d’artifice jusqu’à l’extase.

Epuisée, mis comblée de plaisir, dans les brumes de la jouissance je le regarde s’éloigner. Il a disparu comme il était arrivé. Une promenade inoubliable...

 

 en forêt

J’adore le sexe en pleine nature et partager ma jouissance avec des inconnus. Pas de gène, c’est juste pour le plaisir des sens. Alors, montrez-moi votre anatomie en bas de la ceinture. Et invitez-moi, en forêt, à la campagne, sur une plage ou tout autre lieu. N’hésitez pas à me surprendre, j’adore l’imprévu...

 

 

Au plaisir de vous rencontrer

Evotive

Pubs