Loading...
fr

Blogs

Résultats pour: "shemale"
claudec2

La nature ça m'a toujours fait de l'effet. J’aime la caresse du vent et la chaleur du soleil qui électrise mes sens. Dès que je trouve un petit coin agréable, je ne résiste pas à l’envie d’exhibe et de me dénuderen pleine nature

 

Tout à mes pensées érotiques, je me baladais tranquillement quand arrivant à la lisière de la forêt, je découvre cet endroit charmant.

 

Face à ce tas de bois, le désir monte. J’imagine le bûcheron réalisant ce dur labeur. Il est là, il me regarde, nos regards se croisent. Je devine sous son pantalon un dard tendu Je m’approche, je l’effleure, je le déboutonne pour le libérer de sa cage trop étroite. Je butine ce gland gonflé, je le gobe et l’avale. Toute excitée, je mouille. Il va et vient tout au fond de ma gorge. Il explose dans ma bouche, son nectar me rempli les amygdales. J'aime quand ça coule le long de ma bouche et entendre ses râles de plaisir quand il se vide sur moi. Ca me rend extatique, mon corps devient lourd et chaud de bonheur. C’est tellement bon, son jus est si sucré.

 

Il me relève, se colle derrière moi. Ses mains rugueuses pétrissent mes seins. Lentement elles glissent, râpant mon corps, caressent ma croupe…

 

Soudain, la sensation bizarre d’un regard fixé sur moi, je me retourne. Là, à quelques mètres, un homme bien réel sur sa moto m’observe, visiblement très excité. Depuis combien est-il là ? Je ne sais pas, pris dans mon rêve, je ne l’ai pas entendu arriver.

 

Le regard brillant, d’un pas assuré il s’avance vers moi. Tous mes sens à vif, une intense excitation m’envahie. Déjà soumise à tous ses désirs, tout mon corps aspire au plaisir. Je sens son souffle, il se colle contre moi, ses mains m’explorent. Son dard effleure ma raie, s’aventure dans ma vallée intime. Le désir est intense. Instinctivement, je m’ouvre, me cambre toute offerte. Il effleure puis caresse ma rondelle d’amour. D’une douceur virile, il m’écarte lentement ce pieu tendu me pénètre. Agrippé à mes seins, il va et vient jusqu’au fond de mon intimité. Je suis au bord de l’explosion …Il se vide, râle de plaisir.

 

Tous mes sens s’emballent. Emportée dans un tourbillon de jouissance c’est un feu d’artifice jusqu’à l’extase.

Epuisée, mis comblée de plaisir, dans les brumes de la jouissance je le regarde s’éloigner. Il a disparu comme il était arrivé. Une promenade inoubliable...

 

 en forêt

J’adore le sexe en pleine nature et partager ma jouissance avec des inconnus. Pas de gène, c’est juste pour le plaisir des sens. Alors, montrez-moi votre anatomie en bas de la ceinture. Et invitez-moi, en forêt, à la campagne, sur une plage ou tout autre lieu. N’hésitez pas à me surprendre, j’adore l’imprévu...

 

 

Au plaisir de vous rencontrer

Evotive

claudec2

Seule au bureau, j’en profite pour essayer ma nouvelle tenue. Prise par le plaisir et sans regarder l’heure, je ne résiste pas à l’idée de rentrer ainsi. En sortant de l’ascenseur, le gardien est dans le hall. Le bruit des mes talons attire son attention.

 

A chaque pas ma jupette vole, dévoilant furtivement mes dessous. Comme je m’approche de lui, il me déshabille des yeux. Son regard fixé sur ma jupe ne rate rien de mon intimité dévoilée. Passant devant lui, je croise son regard rempli de désir. Comme je franchis la porte, il m’adresse un « bonne soirée mademoiselle ».

L’excitation m’envahie, mon minou durcit. Une envie folle de faire demi-tour, et si j’avais oublié quelque chose au bureau ?

 

Finalement je traverse le parking. Quelques hommes pressés me regarde et poursuivent leur chemin. Je prends ma voiture et m’élance sur la route. Un grand classique mais j’adore. Rapidement, je m’arrête, pour évoluer sur ce long ruban de bitume dans la lueur des phares. Puis un passage par la zone commerciale, pour la photo souvenir.

 

Je reprends la route. J’adore ce sentiment de liberté ou tout peut arriver. J’aime cette sensualité et la caresse du manche (levier de vitesse). Remonte en moi le souvenir de cet autostopeur que j’ai pris lors de ma dernière escapade en voiture. Passé la surprise, quel plaisir il m’a donné. Enfin ce soir pas d’autostopeur dommage.

 

Arrivée au parking, toute excitée, j’ai le besoin irrésistible de libérer mon intimité. Prise par mon streap, je n’ai pas remarqué un couple arrivant. Alors que je me retourne je me retrouve face à eux, mon jardin secret offert. L’homme m’adresse un clin d’œil complice en souriant tandis que sa compagne l’entraîne. Visiblement, il a apprécié, le gonflement est évocateur. Je sais que je le reverrai.

 

Une soirée imprévue de sensualité et d’érotisme, riche en excitation que j’aurai aimé partager.

 

Au plaisir de vous rencontrer

Evotive

 

Pubs