Loading...
fr

La Nouvelle vie de Marilyn Chapitre 10 from Blog de lilileet

Quand Marilyn ouvrit les yeux il faisait grand jour. Elle était allongée à plat ventre nue au milieu du

 grand lit de sa chambre. Elle toucha son anus, à part les anneaux qui l'entouraient tout allait bien.


 Elle toucha son pénis, à part l'anneau de son gland et ceux de ses testicules rien d'anormal la

 non plus. 

Elle se demanda si elle n'avait pas révé. Dans son rêve elle était suspendue nue  par des chaines

 et Monsieur l'avait prise pendant des heures Elle relacha la pression qu'elle exerçait sur sa

 voluptueuse poitrine et s'allongea sur le côté.


Les anneaux de ses seins brillaient dans le soleil.Paulette apparut devant elle, le regard neutre.


La servante portait une jupette noire beaucoup plus courte que la fois précédente. 

Sous le léger corsage pointaient ses petits seins nus . Elle était chaussée de mules noires à petits

 talons  et portait des bas voile fumé dont les jarretelles ornées de rubans étaient attachés à la

 culotte.


La culotte étant transparente ne cachait rien de son intimité et Marilyn baissa les yeux quand

ils croisèrent la paille qui saillait horizontalement.


- Nous devons nous préparer madame dit Paulette d'une voix qui parut terne à Marilyn.

- Monsieur vous attend pour la visite du parc


Et elle trotta jusqu'à la salle de bains sans plus attendre.


Bientôt Marilyn fut baignée, maquillée, ses ongles faits.


Marilyn aurait voulut choisir ce qu'elle allait porter, peut étre des leggings, un crop top qui mettrait

en valeur sa poitrine et des sandales très hautes qui la cambreraient et feraient ressortir ses fesses.


La servante s'éloigna vers les penderies en trottant sur ses mules. La jupette trop courte dévoilait

 sa culotte, la large tâche sur ses fesses à l'endroit de son anus largement distendu trahissant une sodomie très récente.


La lingerie qu'elle présenta à Marilyn était encore emballée.


La servante fit enfiler à Marilyn un large string en tulle à pois noirs. elle recouvrit soigneusement 

les petits testicules et la fine verge, laissant dépasser son gland disproportionné, l'anneau

qui le perçait et de chaque côté de la verge, les anneaux qui perçaient les testicules.

Le petit noeud de la culotte reposait sur le frein du pénis. 


Elle positionna la ficelle du string profondément dans ses fesses et le remonta 

haut sur les hanches.


Le top en tulle noire à gros pois noirs également, consistait en un soutien gorge à armatures qui se

fxait dans le dos et autour du cou, couvrant de sa fine résille le haut du torse de Marilyn.

Marilyn reposa chacun de ses seins voluptueux dans le filet.


Les larges anneaux de ses tetons  étaient 

plaqués contre la tulle.


Puis la servante lui présenta un très fin collant voile plumetis repassé gris souris . Marilyn l'enfila

en plaçant soigneusement la marque plus fonçée des orteils et des talons, l'étirant sur ses jambes,

plaquant le gousset sur ses testicules et ses fesses et le tirant sur son ventre.


La servante fit courir ses doigts le long des fesses de Marilyn, glissant la couture du collant 

profondément entre les fesses de Marilyn, positionnant les anneaux de son anus géométriquement,

à plat de part et d'autre

Se plaçant devant Marilyn et glissant sa main sous le collant, elle disposa également à plat de part

et d'autre de sa verge les anneaux de ses testicules.

Elle relia l'anneau de son gland à son nombril, sortit d'un écrin à bijoux un gros cabochon orné 

d'une amethyste qu'elle inséra sans difficulté dans son urètre et retendit le collant sur le ventre 

de Marilyn.


Les ficelles tendues de son string sur ses hanches

dépassaient largement au dessus de la ceinture 

des collants 


Un nouveau passage aux penderies, les talons

 des mules de la servante qui claquaient sur le

 sol et elle présenta à Marilyn un très long 

déshabillé bleu gris en voile de nylon, retenu 

à la taille par une ceinture de soie grise.


La servante lui demanda de s'asseoir sur le lit

pendant qu'elle allait chercher les chaussures.


S'agenouillant au pieds de Marilyn, la servante 

sortit les chaussures de leur boite. 


C'est à nouveau des mules très fines que la

 servante lui enfila. 


 En cuir laqué vert, les fines lanières croisées des mules laissaient les doigts

de pieds ornés de bagues de Marilyn découverts. La marque légèrement plus ombrée

des collants à cet endroit masquait à peine le

 rouge vif des ongles.


Les talons aiguilles très hauts étaient dorés. Marilyn se regarda dans la glace. Le déshabillé 

couvrait ses chevilles fines. L'anneau de son nez, ceux de ses lèvres brillaient.

Elle voulut se passer la langue sur les lèvres, sentit le gros clou qui la traversait.


Et elle eut l'image de l'énorme sexe de Monsieur dans sa bouche, de son sperme épais qui coulait 

dans sa gorge. Elle avait très faim.


- Vous êtes fabuleuse, irrésistible 

 ne pu s'empécher de s'exclamer la servante.


Marilyn se dit que Monsieur avait fait d'elle une catin, sa catin et elle ne trouvait pas juste de se

 retrouvera ainsidans le parc, livrée à la convoitise

 du regard des hommes, alors que surement les

 autres femmes dehors seraient plus habillées


- Il faut y aller 

insista la servante

- Monsieur doit attendre


(A Suivre ...) Carole le Vice alias Lilileet Le 1er Juin 2021


  









Partager

Le Mur

Pas de commentaire
Vous devez être enregistré pour commenter

Billet

Par lilileet
Ajouté Mai 31

Votes

Votre note:
Total: (1 notes)

Archives

Pubs