Loading...
fr

L'ÉDUCATION DE MARILYN, CHAPITRE 6, UN ROMAN PORNOTIQUE PAR CAROL... from Blog de lilileet

Marilyn se réveilla en sursaut,

affolée : elle avait trop dormi,

elle serait en retard pour son service,

elle allait se faire disputer par les filles

où pire, par Madame.

Et puis il y avait cette fille dans sa

chambre, en train d'ouvrir les

rideaux et grand la fenêtre.

Cette jeune fille elle l'avait vue

dans l'ombre de Madame depuis

quelque temps et cela ne présageait

rien de bon.

Elle se dégagea promptement  des

draps et s'assit sur le bord du lit pour

enfiler ses chaussons.

L'autre fille était toujours là et

la regardait curieusement, immobile

- Et bien, ne reste pas comme ça

passe moi donc ma petite robe

noire celle avec le tablier blanc, une paire

de bas résille noire autofixants et mes

ballerines noires.

La jeune fille ne bougea pas

- Madame m'a dit que dorénavant je serais

à votre service. J'ai déja vos vètements 

dit elle désignant ce qu'elle tenait sous son 

bras

- Madame a dit que vous deviez passer dans

son bureau dès que vous aurez fait votre

toilette et que vous serez habillée.

Ce disant elle eut un regard appuyée sur 

l'entrejambe de Marilyn. Sur sa culotte

de nylon blanc fleurissait une petite tàche

de sang.

Soudain tout lui revint, le géant, ses mains sur

elle, son énorme sexe et tout le reste.

Elle resta assise le yeux baissés longtemps

et finalement regarda l'autre jeune fille qui ne 

bougeait pas non plus. Marilyn ne savait pas

si elle devait rire ou pleurer, n'avait t'il

pas dit qu'elle était sa femme, qu'il

l'emmènerai avec lui dans un an

tout en lui faisant ...

Elle se leva d'un bond dans sa courte

nuisette rose et regarda son derriére 

dans le grand miroir. Une grosse

tàche s'étalait sur ses fesses,

comme du comme du ... 

sperme séché oui c'était cela, comme

sur la lingerie des filles qu'elle nettoyait

d'habitude. Oui cela aussi, elle s'était 

soumise à lui, lui avait dit je suis ta femme.

L'autre jeune fille s'approcha encore et lui tendit ses

vetements. Elle regarda, ne vit que

de  la lingerie et le dit à la fille

- Oui répondit celle ci

- C'est Madame qui a choisit elle même

- Oh dit Marilyn et elle ne discuta plus

- Elle se mit nue, enfila le body

en voile noir à manche longues,

les très fins collants voile gris souris

et des mules dorées très hautes

dont les talons aiguilles très fins étaient

de couleur argentée. Et puis une très

fine combinaison très longue et d'un bleu

très clair.

Elle se regarda à nouveau dans la glace

A ses côtés la jeune fille avait les yeux brillants

- Vous êtes très belle dit-elle

Marilyn,elle, se voyait nue dans la

glace ou plutôt plus que nue, offrant

aux regards ses petits seins naissant et

surtout ce bijou doré et ces anneaux qui

ornaient son clitoris et au bout, 

son petit gland rose.

Et Madame voulait qu'elle passe dans

son bureau ...

- Nous devons encore faire notre toilette, peigner

nos cheveux et nous maquiller, 

nous devons nous dépécher, nous

allons être en retard dit la jeune fille

- Ah et puis je dois vous faire une petite

piqûre avant de partir

Et devant le regard atterré de Marilyn

- Ne vous inquiétez pas c'est presque 

indolore, c'est dans les fesses.

Autant la faire tout de suite, c'est

mieux d'espacer, une le matin, une à

midi et une le soir. 

- Quoiii cria Marilyn les yeux exorbités

toujours face au miroir, son

mouvement de recul faisant

tressauter le bijou de son clitoris

contre la combinaison bleue

- C'est médical, dit la fille, c'est pour

votre bien ... et puis c'est un ordre

de Madame. 

Marilyn sursauta,"Madame", surtout

ne pas risquer sa colère

- Il faut nous dépêcher répèta l'autre fille

Résignée, Marilyn la suivit dans la salle

de bains.


(A suivre ... )











Partager

Le Mur

Pas de commentaire
Vous devez être enregistré pour commenter

Billet

Par lilileet
Ajouté Jul 26

Votes

Votre note:
Total: (1 notes)

Archives

Pubs