Loading...
fr

Rencontre avec mon amant from Blog de lilileet

J'ai commis un petit texte qui raconte un rendez-vous avec un amant imaginaire (?) 

Il devrait plaire à tous les amoureux des (filles en) collants ... et j'espère en faire bander

autant. Sinon, soyez indulgents pour une povre fille qui couche (!) ses fantasmes par ecrit.


Nous sommes dans une grande chambre ou un salon, tu es assis dans un fauteuil, habillé

 

et moi a distance dans une robe mi-longue, chaussée de sandales fines a talons, les jambes


et les bras nus, les ongles des pieds et des mains d'un rouge sombre, mes lèvres d'un rouge

 

intense, maquillée. Je sais les ravages que commettent dans le coeur des hommes mes longs 


cils noirs.


Tu m'ordonnes de m'approcher de toi, tu passes une de tes jambes entre les miennes. je rougis


un peu tandis que tu soulève ma robe, découvrant sous ma culotte en nylon transparente mon


petit minou. Bien que cela se voit tout de suite, la culotte ne cachant rien de moi, tu écartes le


nylon d'une main tandis que de l'autre tu inspectes que je porte bien ce jouet planté dans


l’urètre que tu exige que je porte - C’est parfaitement indolore, mais en cas d’excitation sexuelle,


la semence est bloquée. Satisfait de cette inspection tu glisses à présent la main entre mes


Jambes sous la culotte et tu vérifies que mon petit trou est suffisament dilaté pour te recevoir.


Tu insères doucement un doigt dans ma chatte, puis un deuxième, puis trois et ca fait flic floc


quand tu les fais aller et venir. La encore tu as l'air satisfait et je m’abandonne a toi : mes mains


sur tes épaules, mes jambes tremblent et inconsciement je me suis hissée sur la pointe des


escarpins pour m'offrir à tes doigts. 


Tu insères ensuite rapidement les deux derniers doigts et ma chatte accueille ta main


entière et alors que tu souris en grimacant je pousse un profond soupir et je gémis.


Un vrai baiser sur mes lèvres, ta langue dans ma bouche, tu essuie ta main sur ma culotte, tu


rabats ma robe, et d'une tape sur les fesses, tu m’ordonne de me mettre nue.


Je me déshabille à distance et dépose ma robe sur un fauteuil.


Je rougis un peu à nouveau quand tu m'ordonnes de retirer aussi le soutien gorge et la culotte.


Ainsi nue a quelques mètres de toi, j'aperçois un épais renflement dans ton pantalon.


Tu saisis alors derriere toi un élégant sac en papier à l’enseigne des grands magasins que tu me


tends.


Le paquet contient plusieurs paires de collants finement emballés et dans une jolie boite, une


longue nuisette.


Tu m'ordonnes alors de choisir l'un des collants et de l'enfiler. Celui que je choisis est de


couleur ambre, en voile et d'une finesse extreme. Me glisser dans ce fourreau soyeux me procure


un plaisir extreme. je sens ton regard de désir sur moi, je finis de l’enfiler et vérifie qu’ il soit bien tendu


sur mes jambes. Il recouvre mon nombril et mon minou est plaqué contre mon ventre.


Ainsi collantée tu me fais a nouveau approcher de toi. D'abord une caresse, sur mon minou a travers


la soie, puis entre mes jambes et sur la raie des fesses pour verifier que le collant est bien plaqué


contre ma chair.


Et puis tu me fais tourner et te présenter mes fesses. Le fin nylon ambre transparent est tendu


par dessus mon petit trou noir dilaté. Tu presse un doigt a cet endroit tout en me regardant dans


les yeux. Puis tu m'embrasses une nouvelle fois en saisissant ma main que tu poses sur le renflement


de ton pantalon.


Le renflement a encore gonflé et tandis que ton doigt caresse doucement ma chatte a travers le nylon,


j'ouvre ta braguette. Ton pénis est énorme et rouge, il s'echappe du slip et quand je le saisis


je le vois encore gonfler tandis que, moi à califourchon sur tes cuisses, tu as saisis mes pieds nus


mais collantés. L'ambre du nylon est si fin que l'on voit le rouge de mes ongles de pieds aussi bien


que si j'avais été completement nue. Tu m'embrasse, caresse mes pieds tandis que j'ai peine a contenir


ton pénis qui grossit et durcit a vue d'oeil.


Puis d'une voix rauque tu m'écartes doucement et je me remet debout devant toi. Tu donnes des petits


baisers sur mon minou a travers le nylon en me tenant par les hanches. Je suis sur la pointe des


pieds, tendue et je laisse échapper de petits gémissements, tandis que je sens mon minou durcir sous


tes baisers et tes coups de langue.


Une claque sur les fesse et tu me commande d'aller enfiler mon autre cadeau.


La nuisette dans son bel emballage est encore plus belle et fine que je n'avais tout d'abord entrevu.


je la tiens devant moi à hauteur du visage et malgré cela je te vois parfaitement. Son voile noir


transparent est agrementé de nombreux motifs, son bas en dentelle,


et malgré la hauteur a laquelle je la tiens, elle est d'une longueur telle qu'elle fait des plis sur le sol.


Je me glisse dans sa douceur et tandis que je la remonte sur les épaules, on entend distinctement son


doux crissement sur la soie des collants. Je me sens belle et désirable et tu dois le sentir aussi quand tu


me dis d'approcher a nouveau.


Pas besoin de relever la nuisette comme tu l'avais fait avec ma robe, la transparence de la lingerie que je


porte pour toi ne cache rien de mon anatomie. Simplement tu souris car mon minou est désormais tout


dur et pousse presque a la verticale sous le nylon. Tu passe ta main a cet endroit, pour vérifier toute


trace d'humidité, que le bijou planté dans mon uretre remplit bien son role et et que je serais bien ta 


femme complètement encore aujourd'hui.


Si je suis nue pour toi dans ces collants si fins, dans cette nuisette magnifique c'est que je veux etre


 à toi.


Mais ca tu le savais sans avoir besoin de vérifier, les signaux que mon corps émet sont sans équivoque :


Prends moi, plante ton dard en moi et fais moi crier !



C'est moi qui saisis ton penis et viens plaquer ma bouche contre la tienne. Je suis a nouveau


a califourchon sur tes cuisses et je gémis quand tu caresse ma chatte a travers la nuisette.


Tu saisis de nouveau mes petits pieds, tu me regarde de nouveau dans les yeux et tu


m'ordonne de te prendre dans ma bouche.


Je suis devant toi, a genoux dans ma nuisette vaporeuse, je sens sa caresse


excitante sur mon corps de fille, tandis que tu te mets nu.


Ton sexe est brulant dans ma bouche tandis que je darde l'aiguillon de ma langue dans


l'orifice de ton uretre. Tu gemis a ton tour tandis que dans un meme temps je caresse tes


bourses.


Puis par va et vient plus ou moins rapide, ta verge s'enfonce de plus en plus profondément


dans ma gorge. Je manque étouffer quand tu te leve et prenant ma tete a deux mains,


a ton tour tu prends l'initiative des va et vient et voudrais t'enfoncer completement en moi.


Mais malgré l'excitation du moment, de me voir ainsi soumise a tes pieds, tu n'éjaculeras pas


dans ma bouche aujourd'hui.



Soudain tout s'arrete, tu retire ton sexe trempé de ma salive et me tends la main pour me


relever. Moi meme toute dans l'excitation du moment et oublieuse de mon propre désir


j'attendais la décharge de ta semence au fond de ma gorge comme une ultime récompense.


Tu me releve et constate avec satisfaction que mon minou est comme tout a l'heure,


tout tendu sous le rempart soyeux du nylon des collants et de la nuisette.


Tu passe la main sur mes fesses et a travers les couches successives du nylon plaqué sur ma chair,


tes doigts experts explorent de nouveau ma chatte.


Ma chatte est frémissante, elle s'est encore dilatée, je ne t'éspere plus, je t'attends. Et


l'humidité refusée a mon minou se retrouve ici. Ma chatte est toute mouillée. le collant


trempé a cet endroit est tendu sur l'orifice dilaté et fait comme une peau de tambour, un hymen.


Je sais que le garde a vous de ton sexe est pour moi et cette pensée finit de me rendre femme.


Tu me fais a nouveau un baiser a pleine bouche.


Je me sens si desirable et sexy .


Alors tu me montre d'un geste la paire de sandales restées a l'ecart. Tu veux que je les enfile.


Je m'accroupis a l'écart et tandis que je boucle les lanieres, je sais que je serais encore plus a


toi dans ces sandales sexy.


Quand je me redresse, je suis perchée sur des talons aiguilles de 13cm, mes ongles de pieds


d’un rouge sombre et plein sont comme des bijoux sous la soie des collants. A présent la nuisette


touche tout juste terre et ainsi debout dans la lumiere face a toi, je sais que je suis terriblement


désirable.


Et tu sais que je suis a toi quand tu me fais revenir vers toi.


Mes talons font clic clac sur le parquet tandis que j’avance en chaloupant.


Tu es nu et assis dans le fauteuil. Ton sexe est énorme et pointe vers le ciel


Je suis sure de ma beauté quand je me dirige vers toi mais je sens que je suis trempée de desir pour toi.


Tu prends ma main, tu veux que je m'assoie a califourchon sur toi, j'écarte les jambes autour


de tes cuisses et tu en profite pour plaquer un nouveau baiser sur mon minou. A travers les


voiles tu le prends dans ta bouche et tu le mordille. Je sens le voile des collants se tendre


encore davantage sous la poussée de mon minou de fille. Je gémis.


Par cet effet le voile se tend aussi davantage sur ma chatte.


Je deviens completement folle de désir d'etre a toi.


J'ecarte ma nuisette en corolle et m'assois lentement sur toi. Mes main reposent sur tes


epaules nues. En baissant la tete je peux voir sous la transparence des voiles, mon petit minou


tendu captif des collants et ton sexe énorme tendu verticalement.


Tu ne dis plus rien, tu as les yeux ouverts et tu regarde les miens tandis que, les mains sur


mes hanches, tu réajuste ma descente droit sur ton sexe.


Tu saisis dans mes yeux un peu d'appréhension, un peu de peur peut etre car délicatement


tu plaque tes levres contre les miennes. et puis tu me garde ainisi, bouche contre bouche,


tandis que je m'assois lentement, maintenant parfaitement a la verticale de ton sexe.


Mes jambes tremblent un peu, tes mains sur mes hanches veillent au mouvement.


Et soudain je me bloque, sens que ton sexe est la, contre les collants. Je sens alors la légere


pression de tes mains sur mes hanches et puis un crissement de soie comme ton dard


dechire la fine pellicule de nylon, sans a coup.


Et puis tu me pénetre et je sens ton enorme sexe me remplir dans un glissement.


Je suis a toi completement maintenant et je fais de lents va et vient tout d'abord , puis de plus


en plus vite, le long de ton mat. Quand je vois dans tes yeux que tu atteins l'orgasme, je ralentis,


puis j'accélere a nouveau, cela pendant un bon moment jusqu'a ce que, fou de desir, tu


arrache mes pieds du sol.


Je reste ainsi, empalée sur toi, sentant la pulsation de ton sexe en moi et la mienne propre.


Mon coeur bat la chamade pendant que tu me défait de mes talons. Je suis tellement a


toi : tu tiens mes petits pieds collantés qui sont comme des bijoux dans tes mains, et a travers la


corolle de ma nuisette tu sens mon petit minou tendu sous les voiles contre ton abdomen. Je suis en


nuisette et je porte des collants mais pourtant tu es en moi. Je suis sexy et desirable et aguicheuse et


tu me possède.


Je sens ton sexe en moi vouloir grossir encore, m'écarteler davantage.


Tu tiens mes petits pieds gainés de nylon dans tes mains mes bras sont autour de ton cou et


en serrant tes bras autour de moi tu me fais maintenant monter et descendre sur toi.


Mon cul est une fontaine. Tu sais que tu me possede davantage que si j'étais nue et je le sais


aussi, la caresse de tes mains sur le nylon qui couvre mes pieds est un rappel pour moi que je


suis en collant et que tu es en moi quand meme.


Et puis dans un cri ultime tu te cabre une derniere fois et je me sens remplie de ta lave en fusion.


Mon propre cri d’orgasme est étouffé quand tu plaque ta bouche contre la mienne, tu serres


mes petits pieds a les briser dans tes grosses mains et la fontaine qui s'écoule a present sur le sol


est un mélange de la semence que tu mets en moi et de mon jus de fille.



Carole Le Vice, Paris 13 février 2016





Partager
     Billet suivant
     Accueil du blog

Le Mur

leo62
leo62 bravo,trés erotique,trés bien ecrit,trés captivant,trés realiste bref a lire et relire
J'aime · Répondre · 0 aime ça · Déc 17 '19
Réponses _INVALID_TS_
Vous devez être enregistré pour commenter

Billet

Par lilileet
Ajouté Fév 13 '16

Mots-clés

Votes

Votre note:
Total: (2 notes)

Archives

Pubs